Les cours se déroulent à l'atelier
et s’adresse a un public débutant et confirmé:

Vous y trouverez un apprentissage de base et de découverte,
un enseignement pour consolider des acquis en dessin
ou développer une démarche picturale.

Ils se déroulent sous forme de cours particuliers
ou en petit comité de 2 à 3 personnes;
permettant un apprentissage personnalisé,
adapté à votre démarche et à vos besoins.

Vous choisissez le rythme de vos cours ainsi que la durée des séances;
il est cependant conseillé d’avoir au minimum des séances de 2 heures,
toutes les 3 semaines; l’idéal étant des séances de 3 heures
par semaines ou tous les 15 jours.
En effet la pratique du dessin et de la peinture, peut se comparer au sport:
seule une pratique régulière permet d’acquérir une maîtrise.
Mais ceci est laissé à votre appréciation.
Ce fonctionnement permet de vous organiser selon votre emploi du temps;
et de répondre au plus juste entre vos besoins de cours et vos possibilités quotidiennes et financières.




Dessin, Composition, Couleurs.

- étude de volumes simple dans l’espaces.
- appréhension du dessin construit, des lignes de construction, notion de perspective.
- choix de composition, équilibre des volumes et des masses, dessin des vides en fonction des pleins.
- rapport de proportion.
- ligne et mouvement d’une composition.
- étude du rendu de matière et de texture d’un objet observable.
- dessin de l’ombre et de la lumière.

Peinture, Matière, Supports, Outils.

- apprentissage des mélanges de base.
- travail de la palette colorée.
- les mélanges de couleurs, le cercle chromatique, les gris colorés,
les camaïeux, les harmonie de couleurs, les tons mordorés; les dégradés,le modelé.

- connaissance des produits et de leur interactivité.
- découverte des effets de matière.
- travail de l’empâtement et du glacis.
- élaboration et préparation du support.
- découverte et connaissance de l’outil.

- le collage et les techniques mixtes.
- maîtrise de l’écriture picturale,du geste peint, et de l’effet de matière.
- échelle de matière et de texture.
- définition de l’épiderme du support peint, et accroche de lumière.
- choix des outils en fonction d’un résultat escompté.
- application des apprentissages dans une démarche pictural.




le dessin d’observation, l’oeuvre d’imagination

C’est le plus souvent de la réalité observable
que découle de déclenchement de l’imaginaire.
En effet la réalité du monde dépasse très souvent la définition que l’on s’en fait.
Nos sens en temps que récepteur du monde réel,
appréhendent la réalité avec nos constructions mentales.
Nous en déterminons une définition qui nous est propre et souvent limitée.
Le processus d’imagination s’élabore avec un répertoire de forme
issus de ces définitions mentale de la réalité, et donc limitées elles aussi.

C’est donc en revenant à l’observation de la nature du monde
que l’on peut ressentir et élaborer
un imaginaire au delà de nos définitions personnels .